Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 16:24

25-26 mars : la Route des Rats (la Vendée) - 85

6-7 mai : la Possonière (Voiles de Loire) - 49

13-14 mai : le Don (canoé, kayak) – 44

25 au 28 mai : la Semaine du Golfe (voile) – 56 _ http://www.semainedugolfe.com/

27-28 mai : Nogent sur Marne (canoë) – 94 _

3-4 juin : la Route du sable (voile aviron, canoë, kayak) – 29 _ http://www.antreizh.fr/crbst_14.html

4 juin : Vogalonga (Venise) _ http://www.vogalonga.com/fr/

24-25 juin : Léo Trophy (rassemblement de kayaks Léo) – 85

1-2 juillet : Vent de Vilaine à Pont-Réan (35) descente du Meu (canoë, kayak) _ http://ventsdevilaine.fr/

9 au 17 juillet : Randonnée sur la Tamise – festival d’Henley (GB) _ http://www.tradboatfestival.com/

24 au 29 juillet : la Vienne (canoé, kayak)

8 au 10 août : les Régates du Bois de la Chaise – Noirmoutier (85) _ https://www.associationlachaloupe.org/

5 au 13 août : la Haute Loire – (canoé, kayak)

19 – 20 août : la Fête des Canots – Rolle (Suisse) sur le Léman _ http://www.snrolloise.ch/calendrier-2/fete-des-canots/

1au 3 septembre : les Rendez-vous de l’Erdre – Nantes (44) _ http://www.rendezvouserdre.com/

8 au 10 septembre : les Fêtes de la Mer – Mesquer (44) _ http://www.fetedelamer.org/

16-17 septembre : Canotiers en fête - château de l'Islette (37)

20 au 24 septembre : le Festival de Loire – Orléans (45) _ http://www.orleans-metropole.fr/1014/accueil.htm

23-34 septembre : les 150 ans des Régates Rennaises (canoé, aviron, kayak) – 35 _ http://www.regatesrennaises.fr/

 

Calendrier pouvant subir des modifications

Repost 0
Published by le mulot
commenter cet article
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 19:49

Bonjour à toutes et à tous,

Venez nombreux à l'AG le samedi 4 Mars 2017 a 17 h domaine de Bré Seiche sur Loir 49140

Apportez vos photos de la saison passée et vos idées de randonnées et sorties pour cette année

le mulot

 

Repost 0
Published by le mulot
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 22:49
Voeux 2017
Repost 0
Published by le mulot
commenter cet article
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 18:00

La saison de canotage touche à sa fin, il fait encore bon et on en profite jusqu'au bout. Avant de ranger pagaies et avirons, de remiser nos coques anciennes (on dit vintage aujourd'hui...), on se retrouve à ce dernier « petit » rendez-vous. Un rendez-vous qui ne demande qu'à s'étoffer au regard du lieu et de l'accueil qui nous est fait.

C'est la deuxième édition de « Canotiers en fête » organisée par Yoles de Loire, dans un cadre exceptionnel au bord de l'Indre et au pied du château de l'Islette pendant les Journées Européennes du Patrimoine. Nos hôtes ainsi que les canotiers que nous sommes faisons cause commune en accueillant le public pour partager nos passions.
 

CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016

Une vingtaine de bateaux sont présentés au bord de l'eau ou sur l'eau par les amis de Yoles de Loire, les Poissons des Arbres, Voile & Canotage...

On peut voir la yole à 4 barrée « Compagnon » et l'As des organisateurs, des canoës français, des yoles de promenade, une périssoire, une dizaine de canoës canadiens, un kayak pliant, un canot construit par Wauthelet entre 1880 et 1890 tout juste sorti de sa grange...

Yoles de Loire a bien fait les choses : « la Poule Couasse » est encore là avec ses fouaces, de quoi se régaler tout en aidant cette association à conserver et restaurer des objets et machines agricoles, les mises à l'eau des bateaux sont grandement facilitées cette année grâce à un ponton flottant. Et heureusement d'ailleurs car le niveau de l'eau était bas du fait de la rupture d'un barrage en aval du château, un arbre a emporté avec lui la maçonnerie dans laquelle il s'était enraciné.

Cette manifestation permet aux amis canotiers de se retrouver, d'échanger autour des bateaux et... de naviguer.

CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016

Samedi soir, clair de lune, lampions et parade vénitienne au pied du château. Magique ! Je tiens à saluer tout spécialement l'équipage de « Compagnon », pas simple de manœuvrer un bateau de cette taille (12 mètres de long quand même, sans oublier la largeur avec les avirons !!) dans un espace aussi exigu, et le courant qui ne cherche qu'à l'emporter dans les piles du pont juste là, en aval de la parade... chapeau !

On a la chance à Islette d'avoir les meilleurs guides imaginables pour les balades sur l'Indre : Yannick et Martine (alias Jean-Baptiste et Louise, trappeurs). C'est leur terrain de jeu, celui de l'enfance, et ils connaissent intimement le coin : quel bras emprunter (et éviter les riverains acariâtres!), où passer lors des portages, l'histoire locale, les bâtiments du bord de l'eau, les lieux historiques tel que le gué de Jeanne (d'Arc), etc... et aussi la loi.

L'Indre est une rivière non domaniale, c'est à dire privée. À ceci près que c'est le fond de la rivière qui l'est effectivement et non pas l'eau, contrairement à ce que certains riverains pensent. Au point de tendre des câbles bardés de panneaux d'interdictions de toutes sortes en travers de la rivière ! Pourtant la loi est claire, ils ne peuvent entraver la navigation et doivent permettre le franchissement des barrages. Dont acte. L'article de loi peut être obtenu auprès de V&C, ça peut toujours servir... et merci à Yannick (Favro) pour ses lumières.

CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016

Et comme l'Indre est décidément une jolie rivière, la flottille emmenée par nos guides a bien volontiers adopté la coutume locale : le glanage... des déchets. Nous avons ramené tout un bric à brac de bouteilles plastiques, sacs, bâches, engins de pêche, chaussures, morceaux de palette,etc... un bonne bonne habitude à prendre, prévoir de la place à bord !

La rivière est très belle, sinueuse à souhait et verdoyante. Des bras semblent partir à droite et à gauche et j'ai eu cette impression qu'on pourrait la descendre puis remonter sans passer par le même chemin, un beau terrain de jeu et d'explorations !

Ce rendez-vous sympathique était une première pour moi, j'y reviendrai pour y retrouver les amis, rencontrer un public curieux et intéressé par nos bateaux vintage et revoir ce cadre très spécial. Merci à Alain et Maurice ainsi qu'aux propriétaires du château pour leur accueil.

Jean-Jacques

CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
CANOTIERS EN FETE - Château de l'Islette - 17 & 18 septembre 2016
Repost 0
Published by le mulot - dans sorties 2016
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 18:30

Cela fait quelques mois que nous en rêvions de cette randonnée sur la Loire, Jean Louis et moi, en autonomie avec nos kayaks Léo.

L'idée de descendre tout le fleuve d'un coup est vite abandonnée faute de temps.  La partie de la Haute Loire est trop caillouteuse pour nos esquifs chargées et fragiles, nous la ferons avec l'équipe de Voile et Canotage la troisième semaine d’août mais ceci est une autre aventure qui sera contée par Odile...

Choix du parcours : Pouilly sous Charlieux – Gien, 300 km

Plusieurs semaines avant, Jean-Louis étudie les cartes, mesure les parcours, liste le matériel, se documente avec les différents récits de précédents aventuriers qui ont eux aussi descendu la Loire. Jean louis s'équipe notamment d'une pompe à eau qui nous permet de filtrer l'eau de la Loire pour la boire. Plus besoin de se préoccuper du ravitaillement d'eau ou de nous charger outre mesure (merci Pierre pour le conseil), et d'un petit panneau solaire qui permet de recharger les téléphones et les batteries d'appareil photo (aventuriers modernes bien équipés, on n’arrête pas le progrès...). Bernard nous prête aussi ses astuces et son matériel de campeur, ultra léger, ultra compact et ultra confortable. En clair : ultra chouette !

Le week-end précédent le départ nous faisons l'inventaire, nous pesons et répartissons tout dans nos 2 kayaks. Les 50 kg de matériel, nourriture, vêtements vont-ils trouver leur place ? Beaucoup dedans et un peu dessus, ces Léos sont vraiment incroyables !

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Dimanche 31 juillet 2016

Nous arrivons au camping de Pouilly sous Charlieux où nous laissons nos kayaks chargés en sécurité, puis nous filons sur Gien pour déposer Gaston (mon camion) au camping où il sera lui aussi en sécurité pendant les 11 jours de notre randonnée. Nous repartons le lendemain en train pour Roanne puis Pouilly en car retrouver nos 2 kayaks.

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Lundi 1er août 2016

 Enfin l’aventure va pouvoir commencer !

Nous récupérons nos kayaks au camping et les chariotons (un chariot chacun ce n’est pas du luxe) jusqu'au bord de la Loire (2 km à pied dans le bourg).

Le niveau d'eau est assez bas, à certains endroits il faut choisir son passage pour ne pas gratter. Il fait chaud, il y a un peu de vent. Après 3h de navigation nous cherchons un endroit pour dormir. Les vaches sont partout. Nous pensons enfin trouver une butte où nous serons tranquilles. Il faut monter le matériel, je suis rincée et j'ai mal au dos. Jean louis est dans son élément, excité comme un gosse.

Nous découvrons notre surprenante tente et nos merveilleux matelas sans parler du petit coussin gonflable. Le confort n'ira pas plus loin ce soir-là, car je me suis trompée dans l'achat des bonbonnes de gaz. Nous mangeons froid ce soir et le lendemain nous ne boirons pas de thé chaud...Cela n'enlève pas notre bonne humeur surtout quand je crois entendre des grenouilles alors qu'il s'agit de canards qui volent.

Ch'ui p'tête un peu citadine sur les bords....

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Mardi 2 août 2016

Nous nous apercevons que les vaches se débrouillent très bien pour traverser la Loire.  Elles sont partout chez elles ici. Nous nous retrouvons presque nez à nez avec l'une d’entre elles en sortant de la tente le matin ? Imposante rencontre !

Nous faisons 40 km ce jour pour rejoindre Digoin où nous espérons trouver du gaz. Navigation magnifique, sauvage, Nous ne croisons qu'un seul canoë, sinon personne à part quelques pécheurs mais beaucoup de hérons, d’aigrettes, de cigognes et bien sur des vaches.

Nous apercevons enfin le pont canal de Digoin qui nous semble reculé à notre approche. Il faut dire que  nous en avons plein le cou ou les fesses en fonction de l'un ou de l'autre et nous apprécions la douche chaude et la bière en terrasse du camping.

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Mercredi 3 août 2016

Nous courons dans Digoin pour trouver 3 bonbonnes de gaz est faire quelques courses. Nous repartons sur l'eau tranquillement après le déjeuner. Il fait chaud, très chaud, il y a du vent. A certains endroits la Loire s’élargit beaucoup. Nous grognons un peu quand une route passagère passe trop près. Nous apprécions notre calme et la quiétude du fleuve. C'est serein.

Nous faisons du 6/7 km /h dixit le GPS de Jean louis qui notifie tous nos temps de navigation et  d'arrêt, (même sur l'eau on est surveillé, mes pauses pipi durent 6 minutes parait-il !...).

Nous nous arrêtons à l'ombre au pied d'un arbre pour profiter d'un bain rafraîchissant au beau milieu de nul part, seuls au monde...

Ah non, pas tout à fait car les vaches charolaises ne sont pas loin, elles sont chez elles ici.

Un énorme taureau d'une tonne au moins, l'air paisible, fait trempette au milieu de la rivière, peut-être pour chasser la nuée de mouches qui sont sur son dos.

Nous avons un peu de mal à trouver un endroit pour dormir. Nous jetons notre dévolu sur une butte de sable. C'est nickel. Un coin herbeux à l'ombre pour préparer le repas, un bain nettoyant dans l'eau avant le repas. Nous entendons caqueter du bec, nous pensons à une cigogne. La nuit tombe vite...

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Jeudi 4 août 2016

Le matin les vaches viennent faire le tour du campement, curieuses, le taureau assure lui les arrières. Nous quittons notre îlot à 10h. Le soleil timide mais présent rayonne les deux seules heures de la journée. Nous passons le pont de Diou avec quelques petits rapides.

Avec le vent, les vagues sont un peu plus grosses et la température est moins chaude que les jours précédents,

Avant la confluence de la Bresbe, nous passons un grand seuil caillouteux très beau, nous  descendons les kayaks à la cordelle, nos esquifs en bois n'auraient pas résisté.

Nous avons 11 km avant le prochain pont que l'on ne verra pas aujourd'hui car il s'est mis à pleuvoir à partir de 13h et jusqu'à 18h.  

De la grosse pluie battante et cinglante qui nous glace les os. Un premier arbre pour nous abriter puis nous finissons par accoster pour mettre notre petite mais précieuse bâche suspendue  à une branche. Nous finissons par planter la tente dessous car lorsque la pluie cesse il est trop tard pour aller voir plus loin.

En explorant le coin, Jean Louis rencontre un couple d'Allemands qui campent sur la grève plus bas, essayant de faire sécher leur matériel. Effectivement ils ont versés au barrage et perdu téléphones et appareil photo. Ils sont bien contents de pouvoir téléphoner avec celui de Jean-Louis pour rassurer leur maman inquiète.

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Vendredi 5 août 2016

Après une bonne nuit sous la bâche abritée de la pluie, nous reprenons la route !

Le paysage est magnifique. Des grèves, des petites falaises de sable. Des centaines d'oiseaux.

Des dizaines est des dizaines de géants échoués, ces arbres emportés par les dernières crues, habillés par des herbes qui leur donnent soit une chevelure soit un air fantomatique. Ils sont souvent majestueux.

Le matin il fait encore frais, les nuages sont denses et le soleil met du temps à pointer définitivement son nez. Je navigue toute contractée à cause du froid et j'ai mal à la nuque et aux bras.

Pause sur une gravière pour faire sécher notre matériel, déjeuner et faire une sieste. Nous recroisons deux autres Allemands en canoë.

Arrêt exceptionnel à 17h sur une gravière qui plaît énormément à Jean Louis. J'ai l'impression qu'il a envie de cette pause dans un endroit pareil depuis le début.

Nous installons notre bivouac, nous nous lavons dans la Loire et cherchons du bois pour faire un feu. Maintenant j'écris à la lumière du feu de camp, je n'y vois plus grand chose mais c'est magique.

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Samedi 6 août 2016

La magie continue au petit matin. Le soleil se lève doucement en face de nous et une brume frôle l'eau.

Le soleil s'installe  peu à peu pour devenir très chaud mais nous avons aussi beaucoup de vent qui rafraîchit l'air. Navigation de 2h30 pour aller jusqu'à Decize. Paysage fait de bancs de sable ou de cailloux, de petits falaises de sable ou de cotés boisés. Nous zigzaguons d'une rive à l'autre pour trouver des fonds plus profonds ou une veine de courant.

Tout à coup, c'est le choc à la vision d'un immeuble qui apparait sans crier gare, sans préambule. Nous arrivons en ville ! Pourtant le pont de Decize met longtemps à se montrer après cette première apparition.

Nous nous arrêtons après le pont pour nous ravitailler. Nous croisons à nouveau la route de nos deux Allemands qui ont fait comme nous. Nous arrivons à 12h30, trop tard pour aller au supermarché du centre-ville. Nous déjeunons dans une brasserie où nous sommes happés par la discussion de deux baroudeurs professionnels en vélo qui ne se connaissaient pas et qui se livrent leurs aventures et leurs astuces. Nous en restons pantois, nous ressemblons à deux touristes du dimanche à côté.

Provisions faites nous repartons. Impossible de franchir le barrage de Decize en kayak. Nous devons charioter. Heureusement que nous avons chacun le nôtre. Qu'est-ce qu'on en a bavé ! Je crache mes poumons et ma cage thoracique va exploser. C'est vraiment dur de charioter des kayaks bien chargés sur du sable...

Ensuite 3h de navigation tranquille dans les méandres. C'est paisible.

Nous mettons un peu de temps à trouver un endroit pour camper qui plaise à Madame : trop de canoës (nous croisons deux groupes d'une dizaine de canoës chacun), une route trop proche ou un tracteur trop bruyant. Nous jetons enfin notre dévolu sur un endroit idéal.

En nous installant nous sentons le feu d'un campement. Un petit garçon de 8 ans vient aborder Jean Louis dans un anglais parfait. Il lui raconte descendre la Loire avec son papa depuis Roanne pour aller jusqu'à la mer  en trois semaines ! Jean Louis va voir le papa qui est Munichois espérant trouver une adresse pour Daphné. Il revient époustouflé par la rencontre d'un homme apparemment riche et aventurier, un homme extraordinaire avec une vie extraordinaire. Rendez-vous pris au Bec d'Allier pour avoir sa carte.

 

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Dimanche 7 août 2016

Nous nous réveillons tard, à 8h. Avec nos deux heures pour nous préparer nous partons en même temps que nos deux allemands. Lui avec une sacrée cadence dans son K2, nous distance rapidement, on commence à se dire qu'il serait bien capable d'y arriver à la mer dans deux semaines.

Paysages légèrement différents  avec de grandes plages et de beaux méandres. Les cormorans et les sternes sont plus présents et nombreux, tandis que les aigrettes et les hérons se font plus rares. Nous croisons la route d'une famille d'allemands avec un K2 et un canoë. Nous franchissons un petit barrage de cailloux à la cordelle, et Jean-Louis aide la famille à passer aussi. Ils semblent moins équipés et préparés mais qu'est-ce que c'est chouette de descendre la rivière avec ses enfants même si la responsabilité n'est pas la même. Les deux enfants de 8 et 10 pagaient beaucoup.

Nous arrivons ensuite sur Nevers. Pareil qu'à Decize, c'est une barre d'immeubles qui nous annonce sans autre préambule la ville. Nous apercevons rapidement la cathédrale qui accompagne notre progression vers le pont-barrage.

Nous faisons un repérage rive gauche car rive droite le chariotage nous semble long et difficile. Nous allons dans des  plantes qui nous griffent les jambes. Le passage au ras du barrage nous paraît faisable en portage directe. Effectivement nous récupérons rapidement le cours d'eau après quelques gros efforts.

Nous quittons Nevers sous une chaleur caniculaire et nous nous arrêtons à l'ombre pour déjeuner, faire bronzette et piquer une petite tête dans l'eau. Que demander de plus …

Nous arrivons au Bec d'Allier, nous remontons péniblement le courant de l'Allier pour nous mettre sur l'énorme banc de sable qui fait l'intersection entre les deux rivières. Le courant semble plus puissant sur l'Allier. Nous voyons de belles toues-cabanées et autres plates de Loire à voiles.

Nous allons un peu plus loin pour trouver un endroit pour camper car il commence à se faire tard. Nous tombons sur le campement de l’allemand force de la nature et plein aux as et son fils. Nous partageons un moment avec lui puis nous installons notre bivouac. Nous sommes sur l'île de Marzic.

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Lundi 8 août 2016

Ce matin c'est relâche complet. Nous petit déjeunons à 10h30. Jean-Louis se prend un bain de soleil.

Nous voyons partir nos allemands sans espoir de les revoir car il a prévu de faire 40 à 50 km par jour. Nous installons  pour la première fois nos siège-matelas très confortable. Il y a du soleil, un petit vent nous affranchit juste ce qu'il faut. Nous sommes « benaises ».

Nous déjeunons avant de repartir pour faire seulement 12km.

Le vent du nord en pleine face comme d'habitude est très fort et cela demande parfois beaucoup d'effort. Nous croisons beaucoup de canoës en randonnée ou en journée. Nous nous arrêtons à 17h et prenons là aussi tout notre temps. La soirée se termine par une partie de ricochets.

Demain nous devons faire 30km et le temps s'annonce gris et pluvieux. Mais c'est demain...

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Mardi 9 aout 2016

Il n'y eu qu'un peu de pluie dans la nuit, par contre le vent du nord est beaucoup plus fort.

Jusqu'à la Charité sur Loire, soit 17km, la Loire est très large, bordée de grands arbres, avec le vent et les nuages, ce n’est pas notre partie préférée. Le soleil fait son apparition et devient très chaud quand il ne fait pas cache-cache avec les nuages.

La Charité sur Loire est un beau village que j'ai bien envie de visiter quand on repassera par là dans quelques jours. Le pont est lui aussi magnifique. Nous faisons le repérage du haut du pont du passage prévu pour les canoës. Nous sommes méfiants car nos embarcations sont lourdes et fragiles. Mais ça passe à l'aise et dans la deuxième veine un peu plus loin aussi.

Nous rentrons dans une zone naturelle protégée de 18km. Nous déjeunons au soleil et après une bonne pause nous repartons pour 20km. Nous voyons beaucoup d'oiseaux : des bernaches, des sternes qui pèchent, des aigrettes, des hérons et des cormorans.

Nous passons le pont tout ensablé ou presque de Pouilly. Jean-Louis s’arrêterait bien pour une dégustation mais ça semble un peu loin à pied. Là aussi nous reviendrons dans quelques jours.

La descente est magnifique, un beau château, des grandes dunes de sables. C'est très large mais avec toutes les îles c'est magnifique.

A l'endroit du campement c'est encore plus beau car il y a plein d'îlots. Nous prenons un bon bain dans le courant et prévoyons de rejoindre Vincent et Chloé et leurs enfants à Cône sur Loire le lendemain midi car ils sont en vacances dans le coin. Une bière fraîche nous y attend.

 

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Mercredi 10 août 2016

Départ un peu plus tard que prévu. Il faut dire que Jean-Louis m'avait déposé de magnifiques mais ÉNORMES branches sur mon kayak me proposant de les remmener en souvenir, tout ça parce que je garde deux jolis bâtons polis par l'eau !!!

Beaucoup de vent encore aujourd’hui. Nous voyons de belles plates de Loire toutes neuves à Saint Satur, village très mignon qui me fait penser à un village de pécheurs Bretons. Nous visitons le chantier navale, en plein air, tout petit et discutons avec les charpentiers, Très belous et fermés au départ ils deviennent tout d'un coup très bavards quand ils entendent qu'on s'y connaît un peu en construction et navigation.

Direction Cône. Pour la première fois nous rencontrons plein de gros cailloux. Nous retrouvons la famille de Vincent qui partage ses victuailles avec nous. Rencontre sympatrique et enjouée.

Les 18km qui suivent sont venteux, nuageux et paraissent bien long sur une Loire très large. Nous passons le barrage de la centrale nucléaire de Belleville avec un petit chariotage de 300m sur tapis vert. Ils veulent amadouer les écolos je crois...

La partie après le barrage est très belle. Nous arrivons au pont de Bonny, petit village sympa avec une retenue d'eau sur le côté. Nous trouvons un endroit pour bivouaquer à l'abri du vent, c'est l'essentiel. Les moustiques sont au rendez-vous comme chaque soir et nous sommes bien fatigués de nos 37km dans le vent.

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Jeudi 11 août 2016

Dernière journée de notre randonnée !

Nous prenons notre temps. Nous partons pour Briare. La navigation est belle. Des bancs de sable ou des gravières sur lesquelles nous échouons de temps en temps si nous ne faisons pas attention aux petits rapides caillouteux et sans fond. Il n'y a pas de vent et le soleil chauffe.

Nous faisons une grande halte pour le déjeuner afin de profiter jusqu'au bout de la solitude et la magie du fleuve avec au programme : bonne petite salade, sieste au soleil et ramassage de cailloux. Nous quittons notre havre de paix et de tranquillité.

Le pont-canal de Briare est très beau avec ses gros piliers. Nous ne nous arrêtons pas, réservons la visite pour le lendemain.

La partie pour aller sur Gien n'est pas terrible. Le vent souffle très fort, il n'y a plus de bancs de sable, la Loire est large et plus monotone.

Belle arrivée sur Gien. Le pont est très beau et la ville vue du fleuve est magnifique avec son château collé à l'église en hauteur et ses vieilles bâtisses en contre-bas. Nous arrivons au camping après le vieux pont à 17h30. Nous retrouvons Gaston qui n'avait pas bougé, juste un peu collant avec la sève des acacias juste au-dessus.
 

                                                                                             

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août

Nous sortons tout des kayaks et Jean-Louis fait des photos de tout notre barda, s'ensuit lessives et rangement.

Voilà notre belle aventure est finie, sûre qu'il y en aura d'autres...

Marie-Pierre sur Léodos - Photos : le mulot sur Léo'nidas

Léodos et Léonidas sur la Loire de Pouilly sous Charlieu à Gien, du 1er au 11 août
Repost 0
Published by le mulot
commenter cet article
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 18:24

La Haute Loire nous a invités au voyage .Nous nous sommes retrouvés samedi 13 août au camping  la Garenne à Bas en Basset, au pied des Monts Forez, pour vivre une aventure surprenante dans  les Gorges de  la Haute Loire. Nous étions une dizaine de participants.

Toute  la semaine, de la soupe angevine, du malvoisie, des cocktails extrêmement  originaux, fabriqués avec beaucoup de fantaisie, ont ponctué nos apéritifs quotidiens.

Nous avons vu des hérons cendrés, des canards, des cincles plongeurs, des milans royaux ….durant notre séjour en Haute Loire.

D’abord, nous sommes  allés découvrir le village de Bas en Basset et son marché du dimanche. On aperçoit  au loin le château de Rochebaron, qui  domine le village et la Loire, ce château  possède des vestiges du XIème et XVIème siècles, un donjon triangulaire, trois enceintes fortifiées et une tour de 24 mètres récemment restaurée. De nombreux étangs s’étendent à Bas en Basset, autour du camping.

Les joies de la baignade dans la Haute Loire, nous occupèrent une bonne partie de l’après-midi superbement ensoleillée. Nager dans le courant n’est pas facile….Marcher dans les pierres devient un exercice périlleux. Se rafraîchir était indispensable, en raison de la chaleur.

Nous  sommes  allés en fin d’après-midi repérer les endroits pour naviguer, sur la superbe route des Gorges (Beauzac, Retournac, Pont des Droits de l’homme, Chamalières sur Loire, Le Chambon de Vorey, La voûte sur Loire, le Puy,,

Pont des Droits de l’homme à Retournac (pont en arc et pont routier) .Nous  avons  constaté un gros déficit d’eau. Les canoës en bois ne pouvaient pas naviguer dans ces conditions. Certains ont donc décidé de louer des canoës en polyéthylène, afin de ne pas abîmer les beaux bateaux en bois.

la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août

Lundi 15 août, Nous allons chercher les canoës à Vorey sur Loire, nous partirons de La Voûte sur Loire (10km au-dessus de Vorey).

Slalomer entre les cailloux invisibles, jouer à cache –cache  avec  eux, nous a bien occupés…., le niveau d’eau était très faible. Les  gorges sont très resserrées. Le tronçon était entrecoupé de barrages.  Ce fut très difficile de trouver des passages sans cailloux et de franchir certains obstacles. Les  possesseurs de kayaks «  léos » en bois  ont eux aussi beaucoup peiné et ont souvent mis leurs pieds dans l’eau, pour guider leur embarcation. Les blessures  avec les cailloux aiguisés, furent nombreuses. Ce n’était pas évident, cela glissait énormément, le passage à la cordelle est alors devenu une ritournelle, en raison des passages caillouteux

la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août

Mardi 16 août, nous

partons de Vorey sur Loire où nous avons loué les canoës, nous allons à Retournac  en passant par Chamalière  sur Loire. La navigation est parfois mouvementée, on rencontre plusieurs passages avec de belles vagues et plusieurs drossages, la Loire tourne parfois brutalement ….

Nous avons assisté alors à un évènement cocasse. Il était une fois un dénommé Guy, qui naviguait tranquillement, tout à coup, un drossage l’a parachuté, à droite, dans les branches d’un arbre, il a alors  sauté du bateau et s’est retrouvé  accroché  dans les branches d’un arbre, tandis que Françoise continuait tranquillement de naviguer. Elle ne semblait s’être aperçu de rien….

Nous avons bien ri ….Nous avons navigué pendant 13 km jusqu’à Retournac. C’était tout de même plus facile que la veille, il y avait davantage d’eau….

la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août

Mercredi 17 août, nous allons de Retournac à Beauzac , un périple d’ environ 13 km,. Pour éviter de porter nos embarcations  aux barrages entre Chamalière  et Retournac, nous avons débuté le parcours après le pont radier en aval de Retournac. Ce pont est formé de buses de 50 cm qui servent d’arches. Un lit en ciment a été coulé sous certaines piles de pont.

A la sortie de Chamalière, on  aperçoit les ruines du château d’Artias, sur la rive gauche. Après Retournac, les petits  rapides  s’enchaînent, et donnent du mouvement dans notre parcours, ils  nous attendent avec pléthore de cailloux. Il faut se concentrer énormément, les pleureurs affleurent, de temps à autre et nous surprennent souvent.

Serge  slalomait entre les cailloux, quand tout à coup, il se retourna, je le récupère, en remontant le courant….une autre fois, ce fut la gourde, que j’ai récupérée au passage, alors qu’elle flottait dans les eaux tumultueuses.

Malheureusement, le temps ensoleillé, a fini par se gâter, des pluies nous menacent à l’arrivée. Quelques courageux continuent jusqu’à la piscine de Retournac, tandis que les autres attendent, sous la pluie, puis sous un arbre la navette, qui nous ramènera à bas en Basset. Nous serons bien détrempés….

la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août

Jeudi 18 août, ,nous partons ensuite de Beauzac pour aller à Bas en Basset ,où se trouve notre hébergement.  Nous passons par Confolent.  Des rapides apparaissent au détour des rivages. Tout à coup un passage en S se dresse devant nous, il est très technique. : un rocher en plein milieu, obstrue le passage .Quelques courageux  le passent avec succès. Les autres feront un portage.

Le pont de Confolent et le viaduc de la R.N. 88

la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août

Vendredi 19 août .nous partons de Bas en Basset  en direction d’Aurec sur Loire , un parcours d’environ 13 km. Nous attendons avec impatience le retour des  navettes .Nous sommes à la fin de la descente des Gorges. La Loire s’élargit de plus en plus. La descente fut très agréable.

Il était une fois, Léo, le mignon petit chien blanc de Jean-Pierre et Nadine, qui naviguait  tout le temps à l’avant du bateau, afin d’anticiper, probablement, ce qui allait se passer. Tout à coup, le canoë s’est perché sur un rocher. Léo qui montait la garde à l’avant comme à son habitude, pour dominer la situation, est tombé du canoë. Surpris, il nageait et nageait…. il allait de canoë, en canoë, cherchant son maître, Léo était perdu au milieu des eaux. Il est finalement monté deux secondes sur notre  canoë, et a sauté en vitesse sur l’embarcation de son maître. Il s’est aussitôt remis à l’avant, comme si rien ne s’était passé, pour observer la situation au loin…

Ce jour, il sera tombé plusieurs fois. Il était extrêmement  fatigué. Nous avons alors  atteint Aurec  sur Loire, c’est un bourg aux allures moyenâgeuses. Des pédalos originaux en forme de voitures, naviguaient aussi, à notre arrivée.

la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août
la Haute Loire du 15 au 19 août

Le soir, pour fêter la fin de notre périple, nous avons mangé ensemble dans une auberge, au village de la Combe, à environ 10 km de Bas en Basset, en pleine campagne. Le détour nous a enchantés. Cette auberge, installée dans une ferme est superbement décorée, de tableaux représentants des scènes de labeurs, peintes par le propriétaire Claude Pichon.

Nous avons apprécié, à l’auberge, l’ambiance chaleureuse des lieux, crée grâce à la galerie de  tableaux exposés dans l’auberge. Claude Pichon y a, peint des paysages naturels, des animaux et des moments de la vie paysanne .Ces tableaux représentent une forme d’hommage à la simplicité de la vie quotidienne campagnarde.

Nous nous sommes régalés avec quelques spécialités d’Auvergne du restaurant : Pied de cochon pané, Tripes au feu de bois avec crème et moutarde, Pâté de choux Auvergnat, Râpée de pomme de terre….

Le lendemain, c’était le retour pour la plupart. L’année prochaine, nous poursuivrons notre navigation probablement à l’endroit où l’on s’est arrêté cette année.

Nous nous sommes donné rendez-vous sur L’Erdre pour la plupart avec les bateaux de bois.

Rendez-vous l’année prochaine, pour la suite de nos aventures sur la Haute Loire.

Odile

 

Repost 0
Published by Odile - dans sorties 2016
commenter cet article
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 21:00
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance
les rendez-vous de l'erdre, les 26 27 et 28 août - Jazz et belle plaisance

DIVAGATIONS SUR L’ERDRE, - DE LA PAGAIE A LA VOILE, - DE LA VOILE A LA VAPEUR,- DE LA VAPEUR AU DIESEL,

Nort-sur-Erdre animés par force débits de toutes nourritures, boissons et harmonies musicales. Dîner sous la lune, nuitée au dortoir nous ont conduit sur la ligne d’un départ donné en procession dans l’étroitesse du canal jusqu’à l’accueil de la Base de Mazerolle, pourvoyeur d’un deuxième apéritif préalable au pique nic des équipages. Ce fut le point de départ des régates menées avec succès, en particulier par nos cosociétaires mangeurs d’écoutes Marie-Pierre et Jean-Louis à partir de la Plaine de Mazerolles.

 

D’autres se sont distingué par leur étonnante inventivité, qui foin de performances nautiques furent récompensé pour leur originalité et leur poésie qui ont animé ces journées tout au long de l’Erdre.

Sucé-sur-Erdre, escale de la nuit, présentait de nouveaux groupes musicaux et l’occasion d’un formidable dîner des équipages avant que chacun ne rejoigne son gîte, qui au Lycée de Nort, qui au gré des accueils ou stationnements plus ou moins précaires.

Appareillage de Sucé sur Erdre le samedi matin, la flottille bien en ordre de louvoyage, toujours cap au Sud, et déjà certaine s’orientait vers une propulsion a soupapes libératrice d’un excès de vapeur. Une sympathique escale à Port Breton a été l’occasion d’apprécier aussi les productions œnologiques locales. Nouvel accueil musical à la Grimaudière, facilitant grandement l’absorption d’un copieux pique nic général.

Dans l’après-midi, toujours ensoleillé, nous partîmes pour les derniers bords dans les airs capricieux et les amures volatiles de la descente vers la Jonelière, poursuivie dans l’enthousiasmes et sous les applaudissements d’une impressionnante cohue jusqu’au bassin Ceineray de Nantes…..ou la plupart se sont amarrés, sauf certains, essayant de se distinguer plus par submersion que par la qualité de leurs vernis.

Samedi soir, c’est après « belle Plaisance » au tour de « JAZZ » d’occuper les quais, les esprits et les oreilles de foules compactes de populations citadines …….. mais les marins ont probablement déjà rejoint leurs divers havres de repos.

C’est l’importance de cette manifestation, tant pour son « JAZZ » multipliant groupes et décibels que sa « Belle Plaisance » dans l’extrême diversité des embarcations, allant de la plus frêle des périssoires à d’antiques péniches fleurant bon fuel et goudron, en passant par d’improbables pirogues ou des cotres racés, tous naviguant dans la bonne humeur, qui font le très beau succès de ce rassemblement – spectacle remarquable.

Dimanche, les équipages sont remerciés et se pressent dans les jardins de la Mairie de Nantes, occasion pour certains méritants de recevoir le justes prix de leurs engagements. Un buffet clôturera notre séjour à Nantes, avant que les embarcations ne reprennent la route de Sucé-sur-Erdre….y compris pour ceux qui désemparés devront en atteler à l’assistance de plus solides qu’eux, abandonnant sans vergogne pagaies et voile pour la sécurité de la propulsion dieselisée de « Laisser Dire » .

François

 

Repost 0
Published by le mulot - dans sorties 2016
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 19:55
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet
Leo Trophy, les 3 et 4 septembre, la Maine et le Louet

Leo trophy 2016 :

Les 3 et 4 septembre derniers se tenait le traditionnel Leo trophy. Les vainqueurs de l’an dernier étant Yannick et son frère Serge, c’était donc à eux qu’était confiée l’organisation de la présente édition.

Nous nous sommes donc retrouvés dans leur belle région Angevine et plus exactement à Ēcouflant.Il y avait cette année 14 kayaks Leo (enfin 13 plus un faux frère en airex mais il est tellement beau que personne n’en voudra à Alain de l’avoir construit autrement qu’en bois).

Le samedi matin nous avons navigué sur la Sarthe en direction d’Angers que nous avons rejoint à l’heure du pique-nique arrosé d’un petit vin de Loire (avec modération). A la fin du repas et avant une petite sieste, nous avons dégusté les fameux cannelés de Marie Pierre.

Au programme de l’après midi, navigation sur la Maine, drôle de rivière sans source qui reprend le lit de la Sarthe pour seulement dix kilomètres et qui rejoint la Loire à Bouchemaine, arrivée de notre étape.

Après une navette, nous nous sommes installés au camping de Rochefort/ Loire.Il n’y eu qu’à traverser la route pour nous retrouver à la Guinguette, petit resto champêtre où nous avons passé une bonne soirée au son des cuivres du sceptre d’Ottokar, sympathique groupe de musique des Balkans.

Après une bonne nuit de sommeil, nous nous sommes rendu au Ponts de Cé et nous avons mis à l’eau sur la Loire pour quelques centaines de mètres seulement puisque nous avons emprunté l’un de ses bras, le Louet. C’est un cours d’eau magnifique et sauvage qui serpente entre les bancs de sable avec des fonds qui varient de quelques centimètres à plusieurs mètres et qui doit changer au gré des saisons, des crues et des courants.

Pas d’incident notable, si ce n’est un dessalage de Michel par 10 centimètres de fond et une belle tentative (malheureusement échouée) d’esquimautage avec les oreilles.

Après un pique- nique pris sur un banc de sable dans une nature superbe, nous avons rejoint Rochefort/Loire, terme de notre périple.

Après un dernier verre ce fut le moment de remettre le trophée aux vainqueurs, Michel et Chantal qui ont gagné le filet garni et le plaisir de nous organiser le Léo trophy 2017.

Merci à Yannick et Serge pour le bon week-end qu’ils nous ont préparé et rendez-vous sur l’eau l’année prochaine dans la joie et la bonne humeur.

 

Repost 0
Published by le mulot - dans sorties 2016
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 19:00
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin
la Charente en compagnie des anglais - association T.T.B.S. du 18 au 24 juin

S. 18 Juin : Rendez-vous nous était donné au camping de l’île madame à Jarnac.

Nous y arrivons peu après 16h. Les Anglais de « TTBS » sont déjà là. Arrivent ensuite Francis et Lise avec Roger, puis Alain et les frères Yannick et Serge.

Après le passage à l’accueil afin de définir nos emplacements et espace remorque, nous procédons au montage du barnum.

Nos amis Anglais se joignent à nous pour le traditionnel apéritif puis nous dînons ensembles pour cette 1e soirée au camping.

D.19 Juin : nous quittons le camping pour Angoulême au club d’aviron ou nous attend Michel ancien président de ce club. Préparation des bateaux puis mise à l’eau des yoles et canoës. Un café-brioche nous est sympathiquement offert puis embarquement et départ vers 11h30. ¼ d’heure de navigation et l’écluse de St Cybard s’offre à nous pour une première manœuvre, mais pas de problème il y a du monde qui nous y attendait. Ensuite l’écluse de Basseau, puis celle de Fleurac ou nous nous posons pour le pique-nique du midi.

Au départ nous y évitons la glissière afin de rester groupés pour passer l’écluse de Lamothe, et arrivée à la cale à bateaux de Sireuil ou nous terminons cette première journée.

Nous effectuons la sortie d’eau des bateaux. Les canoës sont mis sur les remorques et les yoles rangées sur la pelouse avec leurs bâches de stationnement pour la nuit.

Retour au camping où nous a rejoint Daniel avec son kayak entoilé. S’ensuit-le traditionnel programme : douche, apéro, repas, dodo.

L.20 Juin : après le rituel matinal : réveil, toilette, petit déj. Vérification du matériel, nous quittons le camping, passons déposer la voiture de Roger à St Simon, Lise et son fourgon nous attendrons à St Simeux ou est prévu l’arrêt de ce midi.

Nous retrouvons nos amis Anglais à la cale de Sireuil. Canoés et yoles sont mis à l’eau pour une 2e journée de navigation. ¼ d’heure nous suffit pour rejoindre l’écluse de Sireuil, puis écluse de Liège, écluse de St Simeux avec ses magnifiques installations d’anciennes pêcheries un temps  abandonnées et restaurées il y a seulement quelques années.

Notre pique-nique se tiendra près de ce site remarquable qui a longtemps rythmé la vie de la Charente. P.N. expédié en à peine plus d’1h. et poursuite de navigation vers l’écluse de Malvy ; celle de Chateauneuf, de Vibrac et enfin arrivée à St Simon, village gabarrier, qui fut autrefois certainement très animé. Rangement des yoles à quai, sortie des canoës et kayak que nous rassemblons sur le quai et arrimons avec une chaîne : on ne sait jamais ? Retour à Jarnac, douche puis une partie de MOLKKY.

Yannick et Serge nous servent la traditionnelle soupe angevine, et ce soir il sera près de minuit à l’extinction des feux.

Ma. 21 Juin : retour à St Simon pour notre 3e navigation, prévue seulement pour la matinée.

Embarquement, nous remarquons que nous sommes opérationnels de plus en plus tôt. 1e écluse à Juac, suit celle de Saintonge, de Gondeville. Dans son sas nous pouvons y observer très nettement la végétation sur le mur situé à l’ombre, alors que celui situé au soleil est complètement sec. Nous  passons l’écluse de Jarnac, qui sera donc la dernière pour aujourd’hui. Il y à bien,  pour passer ce barrage une glissière suivie d’un parcours de slalom avec ses multiples perches suspendues à des câbles, mais personne n’osera s’y aventurer. Nous terminons tout près du camping ou les yoles trouvent une place à quai sous leurs traditionnelles bâches de protection. Les canoës sortis sont

chariotés jusqu’au camping sur quelques centaines de m.  Ce midi, donc pas de casse croûté tiré des bidons, mais repas chaud sous le barnum de « V. et C. ».

Pour l’après midi, Francis à obtenu à l’arrachée la visite chez un viticulteur. Il faut faire très vite afin de rejoindre notre guide et de nous joindre à un groupe venu en car de Limoges. Nous assistons à une démonstration de fabrication de tonneau.  Puis étape logique à la boutique de la cave, et une fois le groupe parti nous pouvons bénéficier d’une visite de la cave en petit comité, visite très instructive ou nous apprenons les principes de la fabrication des pineaux et cognacs. Retour à la boutique pour quelques achats et retour au camping pour la soirée.

Me. 22 Juin : réveil et petit déj. Un peu plus tôt ce matin, chariotage des canoës au quai, Michel nous à rejoint avec son kayak LEO pour la fin de notre séjour en Charente. Navette pour Cognac et c’est vers 9h30 (incroyable exploit), que nous appareillons (là, je ne sais pas si ce terme est correct ?

1e écluse à Bourg Charente, puis celle de Gademoulin. Les manœuvres sont toujours identiques, mise à niveau amont du sas si besoin, ouverture des portes amont, entrée et stationnement dans l’écluse, fermeture des portes amont, vider le sas au niveau aval, ouverture des portes aval, et enfin sortie de l’écluse. Francis étant sur ses terres est toujours à la manœuvre, aidé par l’un ou l’autre des randonneurs. Pique-nique ce midi à la Trache près du pont de St Brice. Sur les berges je remarque  à présent les points kilométriques : 48, 53, 56, etc. auxquels je n’avais pas prêté attention avant.

Vers 14h30 nous arrivons au club d’aviron de Cognac ou R.V. avait été pris afin d’y laisser nos bateaux. Appontage et arrimage des yoles, sortie des canoës et kayaks que nous rangeons sur la pelouse, au pied de magnifiques platanes certainement plusieurs fois centenaires ? Visite des hangars avec des dizaines de bateaux d’aviron, du club-house, sa magnifique salle d’ »accueil, et son bar réalisé avec la coque du premier bateau champion de France en 1962, réalisation tout à fait originale. Retour au camping. Ce soir Francis et Lise nous régalent avec un melon au « porto », (enfin non), ici c’est au « pineau », (des Charentes, bien sûr).

J. 23 Juin : direction Cognac et son aviron-club, navette vers Dompierre (sur Charente), mise à l’eau et départ extraordinaire à 10h. A peine avons-nous quitté le ponton, 1er virage et nous voilà à l’écluse de Cognac. Nous longeons les quais, passons devant une magnifique ancienne porte fortifiée de la ville, puis l’écluse de Grouin. Traditionnelle pause de midi et sieste pour certains.

Nous terminons cette navigation sur la Charente à la cale de Dompierre près d’un superbe bac bleu au nom de « CHÂ P’TIT VA LOIN ». Dernière sortie d’eau pour tous les bateaux, chargement sur les remorques, retour au camping et nous terminons bien sûr comme d’habitude par une soirée resto tout proche. R.V. est pris pour aller peut être en 2017 à un rassemblement en Angleterre.

V. 24 Juin : réveil moins matinal, petit déj. Et repli « tranquille », démontage du barnum, puis chacun à son rythme nous partons pour Cenon sur Vienne afin d’y participer au traditionnel rassemblement 1900

Guy

Repost 0
Published by syma7 - dans sorties 2016
commenter cet article
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 19:00
le Don, entre Marsac et Guémené
le Don, entre Marsac et Guémené
le Don, entre Marsac et Guémené
le Don, entre Marsac et Guémené
le Don, entre Marsac et Guémené
le Don, entre Marsac et Guémené
le Don, entre Marsac et Guémené
le Don, entre Marsac et Guémené
le Don, entre Marsac et Guémené
le Don, entre Marsac et Guémené
Repost 0
Published by le mulot
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de le mulot
  • Le blog de le mulot
  • : L’association a pour objet de promouvoir des bateaux traditionnels voile avirons en bois, ou de conception classique, pour découvrir les rivières de nos régions. De regrouper et créer un lien entre les amateurs et les propriétaires de canots traditionnels. D’organiser ou de coopérer à l’organisation de manifestations.
  • Contact

informations

Ami(e) voileux, canoéiste, kayakiste,

vous avez participé à une randonnée,

 

vous désirez une photo

laissez vos coordonnées dans contact, avec le numéro de la photo et le nom de la gallerie


pour tout contact,
cliquez sur contact en bas de page 
ou laisser vos coordonnées dans les commentaires

 

 

Un grand merci à celles, et ceux qui font vivre le blog en rédigeant des articles
et en envoyant des photos

 

Rechercher

petites annonces

Recherche

 

- gréement houari pour kayak chauveau,

 

- de l'Ozigo pour la restauration de canoë,

 

conctact le mulot, en bas de page du blog