Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2018 5 09 /11 /novembre /2018 19:00
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre
Réglages d'automne sur l'Erdre avec OICO le 14 octobre

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2018 6 03 /11 /novembre /2018 19:00
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean
les rats en kayak et canoë bois sur la Loire le 23 septembre : les Ponts-de-Cé - Montjean

Partager cet article
Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 18:53
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
les Rats Toqués en kayak bois sur la Seiche les 24 et 25 mars
Partager cet article
Repost0
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 21:52

De impôts.Gouv.fr à Mesdames, messieurs, chers contribuables OICO. Il ne vous reste plus que quelques jours pour remplir et envoyer votre déclaration fiscale . Nos services nous ont signalé que vous veniez de faire un Don exceptionnel le 13 mai 2017. Nous vous rappelons que cela est déductible de vos revenus et vous encourageons à remplir la rubrique concernée afin de bénéficier d'un crédit d'impôts.

Les Adhérents de l'association VCA, dont nous ne connaissons pas tous les noms et qui ont effectué la même opération, sont invités à faire de même.

 

Ben non, évidemment, personne n'a reçu un tel message mais on peut rêver ! Non seulement on se serait tapé une belle sortie mais on pourrait se faire rembourser les frais d'essence, de vivres et de boissons (qu'aucune mauvaise langue ne s'avise de dire que, sur ce dernier point, on gagnerait un max ! Merci).

Ce qui est sûr, c'est que pour une belle sortie … ça a été une belle sortie ! Au niveau effectifs, on a eu du monde. Un douzaine de personnes en gros, réparties entre OICO et VCA.

C'est l'ami Jean-Louis S qui avait organisé la sortie. Récemment sorti de prison, où il avait été incarcéré pour dénonciation calomnieuse (voir CR précédent), il a eu tout le loisir en cellule d'organiser ce sympathique Week-end. La bande s'est retrouvée sur la rivière à hauteur de Treffieux, un bled pas tout jeune comme le disaient les Allemands pendant la guerre.

 

Une fois sur place, kayaks et canoës sont déposés à terre près des ruines d'un ancien moulin que côtoie une végétation luxuriante.

Pendant que certains conduisent leurs voitures au point d'arrivée, ceux qui restent approchent les embarcations du bord de la rivière.

10 h 30 , la navigation peut commencer . Tout d'abord, passer sous un pont situé en aval du point d'embarquement.

On se rend très vite compte qu'il n'y a pas beaucoup de fond. Le niveau de la rivière est comparable à celui de certaines déclarations du nouveau président des Etats-Unis ! L'été sera chaud dans les tee-shirts et les maillots ? Qu'en pense Grand Gourou, le Mr Mettez-Haut ??

le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai

Il fait plutôt beau, la température est agréable, le Don est calme, la balade s'annonce bien. Longeant les rives verdoyantes, les membres de la troupe pagaient joyeusement en racontant un tas de conneries, comme d'habitude, mais bon … hein … faut bien s'occuper !

L'opération se déroule sans problème, les navigatrices- et-teurs n'en étant pas à leur première expérience.

Ah, tiens ! Un obstacle, sans doute, s'annonce. Comme Sancho Panza, on entend le Don qui chute. Il part probablement à l'assaut d'un moulin qui s'est mis en travers de son chemin. Il va falloir débarquer pour continuer la rando.

le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai

Bon, un petit d'effort de mémoire … Ah oui ! Il y a eu aussi le coup du tronc d'arbre en travers de la rivière. Assez balèze d'ailleurs. Il a fallu faire l'acrobate et jouer de la scie pour continuer sa route. Mais bon, là encore, rien de très original pour les coureurs de rivière que sont les OICOVECEATEURETRICES. Vous ne pouvez pas les voir en action sur la photo ci-dessous, vu qu'il n'y en a pas. Ce cliché faisait partie du lot que devait fournir Jean-Louis au rédacteur de cette chronique mais … peut-être la justice n'en a-t-elle pas fini avec lui et qu'il est de nouveau au violon !

Quoi dire encore ? … Ben tiens, on allait oublier la petite partie du parcours randonnée pédestre ! Quand on vous disait qu'on manquait un peu d'eau !

Le niveau d'eau étant redevenu normal, le parcours peut continuer dans un paysage parfois proche de l'Amazonie. Enfin un peu ... un tout petit peu … presque pas en fait ! Mais aux portes de Nantes, c'est déjà pas si mal !

Allez, un dernier effort  pour arriver à Marsac sur Don, fin de cette journée pour nous les rats d'OICO

texte :Rataplume   -   photo : le muloh

Le dimanche seuls les membres de VCA naviguent de Marsac à Guémené-Penfao

le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
le Don, en kayak et canoë bois, de Treffieux à Marsac, les 13 et 14 mai
Partager cet article
Repost0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 22:16

Rates et Rats l'heure est grave !
Ce dernier WE de mars, on a bien rigolé mais certains d'entre nous risquent de le payer cher !
Attendez-vous à être éventuellement convoqués par la justice comme témoins … voire complices !
Vous vous demandez sans doute de quoi il est question ? Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu que Maître Meplerc-Serratoké (Yvon), l'avocat d'un de nos chers camaRATdes a fait parvenir au secrétariat de l'association .

En ce début de matinée du samedi 1er avril 2017, il est vrai que mon client M Alain DH, n'en mène pas large ! Il faut dire que les révélations le concernant, lui et ses assistants, parues récemment dans le journal « Le Rat Déchaîné » sont pour le moins troublantes. Après avoir gravi les marches du tribunal de Fontenay-le- Comte, nous attendons une bonne heure avant de nous retrouver dans le cabinet du juge d'instruction Jean-Aymar Dairat. Après s'être assuré de l'identité de mon client, le magistrat lui signifie les raisons de sa convocation en ces termes :
« Monsieur Alain DH , vous êtes ici pour une éventuelle mise en examen après étude des faits qui vous sont reprochés. A savoir :
1) Organisation d'un rassemblement sauvage en milieu aquatique, non déclaré auprès des instances représentatives de la République.
2) Détournement partiel de fonds d'une association en vue de restaurer et d'abreuver des assistants lors de la préparation de ladite sortie.
3) Trafic de vêtements de luxe, à savoir de superbes vareuses brodées pour un montant probablement astronomique en cours d'évaluation par nos services. Discrimination au niveau des prix de vente desdites vareuses .
4) Rejet d'éléments polluants dans la rivière Vendée sous forme de bouteilles-plastique usagées.
5) En revanche, l'accusation pour tapage nocturne en bande organisée ne sera pas retenue contre vous, des témoins ayant attesté du côté esthétique de votre prestation vocale .
Cela dit, je ne vous cache pas que votre cas me paraît délicat d'autant plus que, si mes informations sont exactes, vous auriez la prétention de vous présenter à l'élection du bureau de l'association OICO en janvier 2018 !!!! »

 

"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois

Amies Rates, amis Rats, Me Yvon Meplerc-Serratoké nous fera parvenir la suite de sa chronique dans ces prochains jours. Bien évidemment, nous vous informerons dès que possible de la suite de « l'Affaire », dont les conséquences, l'espère-t-on, n'auront aucun Rat-Porc avec l'illustration ci-contre !

"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois

Rates et Rats, comme promis, Me Yvon Meplerc-Serratoké, l'avocat de notre très cher ami, a fait parvenir au secrétariat d'OICO la suite du compte rendu d'audience concernant l' « Affaire de la Route des Rats 2017 » pour laquelle il risque d'éventuelles poursuites judiciaires.(l'ami ...pas le juge, soyez pas c… !)

« Bien, déclare le juge, le mieux dans un premier temps, monsieur Alain DH, serait que vous nous fassiez un résumé du week-end durant lequel vous, et éventuellement certains de vos amis, avez commis les faits qui vous sont reprochés.

- Mais j'ai rien fait, c'est pas moi Votre Honneur !

- Dites Monsieur le Juge, ça suffira. Et cessez de pleurnicher ! Je vous écoute.

- Ben voilà, Sire, ça a commencé le samedi matin avec les copines et les copains dans un quartier de Fontenay-le-Comte au pied du pont qui enjambe la Vendée, bd Delattre de Tassigny. On était un beau paquet . Des kayakistes bien entendu mais aussi, cette année, des cyclistes et des marcheurs. Faut dire, Votre Seigneurerie, que grâce aux Ediles du secteur dont vous faites sans doute partie, les aménagements autour de la rivière se prêtent à merveille à ces trois catégories de touristes.

On a commencé par un « briefing » histoire de donner à tous les consignes de sécurité et diverses infos … et puis on est partis sur la rivière en direction du bourg de Fontenay. Y'avait un sacré jus et un arbre en travers mais bon, tout le monde est passé sans encombres.

"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois

- Mais dites-moi monsieur DH, l'interrompt le magistrat, un arbre qui obstrue la rivière, c'est certes gênant mais naturel ! Qu'en est-il des détritus plastiques que vous et vos comparses avez jeté à l'eau depuis les ponts de notre belle cité ?

- Ah mais c'est pas du tout ce que vous croyez, Altesse Sérénissime, je m'en vas vous espliquer de quoi donc qu'y s'agit !

Ces bouteilles contenaient des passages de contes vendéens. Chaque participant avait reçu chez lui les premières pages d'un conte, charge à lui de trouver la suite inscrite sur les feuillets contenus dans lesdites bouteilles !

Après la récolte, il lui en manquerait encore un bout qui lui serait donné le soir au dîner.

C'est-y clair ou je vous l'refais ! Et pis, les bouteilles, on les a toutes ramassées, pas de pollution , monsieur le divisionnaire !

- Bien, cher monsieur, vous m'avez convaincu … d'autant plus qu'une note des services municipaux qui vient de me parvenir semble aller dans le sens de ce vous venez de me dire. Ce chef d'accusation est donc abandonné… Poursuivons donc ! Que s'est-il passé ensuite ?

- Ben , après avoir quitté la bourgade, notre petite troupe s'est regroupé sur une jolie petite île, pas facile d'accès, sur laquelle on a pique-niqué dans la joie et la bonne humeur.

On a dressé l'arbre à saucisses , bien bu et ripaillé à ventre déboutonné. Du sec, du gras, du doux, du gouleyant, du râpeux,de l'acidulé, du fruité, du salé et du sucré, y'en avait pour tous les goûts . Et pour tout l'égoût, s'il y en a qu'ont vomi! … non là, j'déconne , Monseigneur, c'est juste pour détendre l'atmosphère !

"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois

Le visage du juge Jean-Aymar Dairat, fermé jusque là, semble s'éclairer d'un léger sourire à l'évocation de ce moment de grande convivialité.

« Et vos sorties là … elles sont aussi ouvertes à la magistrature ? Ça paraît plutôt sympathique ces petites escapades. Bon, je ne devrais pas vous le dire mais la soi-disant autorisation que vous auriez dû demander pour votre sortie, c'est du flan ! C'est cette foldingue de sous-préfète qui est à l'origine de la plainte ! Elle veut être au courant de toutes les manifestations locales pour y parader dans les nouvelles toilettes qu'elle s'offre régulièrement… Donc, ça aussi, on laisse tomber !

- Ah ben merci, Ô Grand Vizir, ça soulage ! Bon ben je continue ?

- Faites, je vous en prie.

- Après le repas, certains se sont échoués à droite et à gauche pour une petite sieste réparatrice, étonnés à leur réveil des traces de pneus laissés sur leurs bedaines par des cyclistes trop pressés de repartir … Noooooon, là aussi j'déconne !!! Ensuite, on a continué tranquillement la navigation sur la Vendée jusqu'au point d'arrivée : le village de Massigny.

 

"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois

Samedi 1er avril / 14h30 / Tribunal de Fontenay

Mon client, le juge et moi nous retrouvons dans le bureau du magistrat. Ce dernier prend la parole :

« Eh bien dites-moi, cher monsieur ADH… fameux ce petit camembert sous la cendre que vous m'avez fait découvrir. Ça me change de la cantine du tribunal ! Cela dit, il faudra penser à évacuer les cendres laissées sur le balcon, ça dénote un peu avec l'ambiance habituelle du lieu !

- Bah, un coup de vent et le ménage sera vite fait, lui rétorque mon client, faut pas vous en faire ! Bon, je continue : après le débarquement, notre troupe a rejoint le village-vacances de Vouvant « La Girouette », pour le gîte et le couvert du samedi soir. Et là, Grand Mamamouchi, ça a été l'apothéose !!

- Ah oui ? Qu'entendez-vous par là ?

- Ben, outre bien manger et bien boire, on s'est payé une bonne tranche de rigolade en admirant la prestation des copains. Dans un premier temps, un rapporteur de chaque équipe faisait un résumé du conte qui lui avait été attribué ; dans un second temps l'équipe entière devait faire deviner par le mime aux autres groupes, une phrase extraite de ce conte. D'ailleurs, tenez ... mieux que des mots, voici des photos! »

Alain DH tend une enveloppe au juge. On peut d'ailleurs noter que celui-ci semble bien plus décontracté . Ses pieds sont posés sur son bureau et sa cravate a rejoint le plancher depuis quelques minutes . Est-ce « l'effet camembert » ? Probablement. Il sort les clichés et les examine.

"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois

- Non mais dites-donc, c'est génial votre truc-là ! S'exclame le juge Dairat. Vous passez de sacrés bons moments ! … à propos de bons moments, il vous reste pas un peu de Gigondas dans votre panier pique-nique ? On parle, on parle , ça assèche le palais. Le palais de justice, si j'ose dire !

- Tenez, mon Prince, servez-vous . Mais faut pas perdre le fil : je suis accusé de détournements de fonds ; tout ça parce notre association a payé le repas des quatre Grands Zorganisateurs lors d'un déplacement sur place pour le repérage du parcours. Ça peut-y me coûter cher ?

- T'inquiète mon pote, répond le juge qui commence à avoir un peu chaud . T'as rémunéré en solide des emplois réels, on est loin du liquide rétribuant des emplois fictifs… Allez, zou, poubelle ça aussi !

- Chouette, Mon Jugeounet d'amour, mais reste le truc des vareuses quand même ?

- Non mais qu'est-ce-tu viens m'bassiner avec tes loques à quarante euros, mon biquet ? savonne le juge qui vient de terminer la bouteille de rouge. Toi et tes potes, vous faites pas dans l'costar à dix mille euros qu'on se d'mande si le bénard a pas quatre pattes et des boutons d'braguette plaqués or, non ?

Allez, on classe l'affaire, tu me files un bulletin d'adhésion à OICO et tu nous racontes la fin de l'histoire à moi et à ton bavard ici présent » .

"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois
"l'affaire" de la route des rats 2017 les 25 et 26 mars, en kayak et canoë bois

Ainsi s'achève, Rates et Rats, le compte rendu d'audience de Me Yvon Meplerc-Serratoké. Il y a adjoint une petite note manuscrite dans laquelle il me signale :

1) Que Mr Alain DH et le juge ont fini la soirée au café avec d'autres membres d'OICO autour d'une bonne terrine (pas que …) en chantant des chants de marins et en regardant des photos de la sortie comme celles ci-dessous.

2) Qu'en ce qui concerne ses honoraires, il s'adresserait sous peu au « Mulot » de la DGSEI que le juge compte poursuivre au pénal pour dénonciation calomnieuse .

Le Secrétaire d'OICO

texte ; Rataplume   -   photos : le muloh

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 18:31
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
les rats toqués en kayak bois sur le Loir, les 19 et 20 mars
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 20:53
Règlage d'automne sur l'Erdre, le 7 novembre
Règlage d'automne sur l'Erdre, le 7 novembre
Règlage d'automne sur l'Erdre, le 7 novembre
Règlage d'automne sur l'Erdre, le 7 novembre
Règlage d'automne sur l'Erdre, le 7 novembre
Règlage d'automne sur l'Erdre, le 7 novembre
Règlage d'automne sur l'Erdre, le 7 novembre
Règlage d'automne sur l'Erdre, le 7 novembre
Partager cet article
Repost0
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 18:41

C’est vrai que c’était aussi bizarre qu’inhabituel … On aurait dû se méfier …. Payer 50 € pratiquement un an à l’avance pour une sortie Rats Toqués, y’avait du louche ! Mais bon, les nombreuses éditions précédentes avaient été plutôt sympas et les candidats à cette coutumière sortie de printemps n’avaient pas spécialement tiqué.

Hélas, lorsqu’ils s’étaient rendus compte que les Gentils OrganiseRATeurs s’étaient conformés à l’air du temps en matière de gestion, la déception fut totale :

Il n’y aurait pas de Route des Rats en cette année 2015 !!! Les responsables s’étaient barrés avec la caisse, et avaient placé les sommes encaissées sur des titres aussi hasardeux que rémunéRAT eurs . Heureusement, la nature fait bien les choses ! Le désir et l’attente avaient été tellement forts dans l’esprit des inscrits, qu’en ce matin du lundi 23 mars 2015 au réveil, ils se levaient persuadés d’avoir passé un merveilleux week-end sur l’eau alors, qu’en fait, ils l’avaient simplement rêvé !

 

Le rêve de Ratabois :

Dimanche 22 mars, vingt heures. Week-end bien tristounet sans Route des Rats !

Bien au chaud dans sa grenouillère en fibres de copeaux de séquoia, Ratabois se couche et s’endort rapidement. Ses discrets ronflements fissurent bientôt le placo du plafond de la chambre impériale et le délire commence ! Il se voit fonçant sur la route de Candé, poursuivi par les terroristes de « Bocaux-Pas-Gais », des intégristes morbihannais dont l’activité principale consiste à briser des bocaux de Salicorne à grands coup de rame. (à noter que dans le bled de Ratabois, la salicorne est pourtant vendue à la Halle et pas cher, ce qui devrait en théorie, satisfaire les intégristes de tout poil ... mais bon !)

Le monarque sue à grosses gouttes ! Soudain un projectile fait exploser sa lunette arrière … enfin, celle de son véhicule ! Notre héros écrase l’accéléRAT eur et réussit à rejoindre ceux de son peuple qui l’attendent au bord de la rivière Erdre à Freigné.  

Après leur avoir fait constater les dégâts et relaté son épopée, il ordonne la mise à l’eau.

……..

Deux heures sonnent au clocher de Ploeren. Les rives de « l’Erdre sauvage » s’estompent dans le cerveau brumeux de Ratabois qui plonge enfin dans un sommeil sans faille.

.

Le songe de Dominique :

Mériadec, le 22 mars , vingt-deux heures trente. Déçue, Domi vient de se glisser entre ses draps en peau de phoque, récemment rapportés d’un voyage à Ushuaia. L’odeur de la pelisse, sommairement tannée, l’emporte vers les rives du sommeil. Sa pensée vagabonde … Elle rêve !

Notre joyeuse Morbihannaise est déchaînée, elle a apporté à ses amis Rats un élixir de sa composition dont, dit-elle, les Papouasiens de Nouvelle Guinée qu’elle fréquente régulièrement, font grand usage. Le breuvage en question leur apporte tonus et vigueur, notamment au solstice de Printemps en période de reproduction.  

22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars

Elle fait tellement bien l’article qu’elle convainc nombre de ses congénères d’y goûter. Même si certains ont l’air sceptique, voire inquiet !

La sympathique globe-trotteuse a dû mal respecté les proportions, car l’effet obtenu est inversement proportionnel au niveau d’énergie déployée pour la promotion de la fameuse potion magique!  

22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars

Le délire de Peupeu :

Dimanche 22 mars, 6 h 30 du matin. Peupeu rentre de boîte … comme il peut ! Boulot à 8 heures ! Il est en larmes. Pas de Route des Rats cette année, l’horreur absolue ! Il a bien essayé de noyer son chagrin mais celui-ci était tel qu’un camion citerne n’aurait pas suffi.

Mort de fatigue, il s’écroule au pied d’un des chênes qui bordent l’allée menant à sa maison. Et la magie opère ! 

Il se voit dans une sorte de brouillard assis sur un pont, détendu, apaisé, contemplant une nature que le beau temps rend encore plus belle à ses doux yeux de Raton égaré. Son regard candide se pose sur l’onde pure qui frémit à ses pieds. Pieds qu’il baignerait volontiers si la crainte d’une probable amputation pour cause d’hypothermie ne l’en empêchait.

Abruti de sommeil, notre ami poursuit son rêve, à peine gêné par les écureuils qui, mécontents de la présence de cet importun au pied de leur arbre, lui jettent des glands dont il ne sent même pas l’impact et envisagent même de déféquer sur l’intrus.

Cette fois, c’est l’image de sa personne à califourchon sur un arbre qui lui traverse l’esprit. Par amusement, il essaie de placer son esquif en équilibre dessus. Comme ça … juste pour le plaisir !

De toute façon, il n’a rien d’autre à faire car il a cassé sa rame et ne peut plus naviguer.

De plus, dans son délire nocturne, il se dit que s’il en avait une, il l’utiliserait bien comme le collègue qu’il a vu à cet endroit-même, touiller la soupe qui mijotait dans son canoë en espérant que le petit chien qui était là s’y jetterait pour la parfumer en viande.  

22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars

Le songe de Léo :

Eh oui, les animaux aussi ont droit au rêve ! La mascotte de la Route des Rats se blottit sur sa paillasse en cette fin de week-end. Il est triste. Il ne verra pas la bande de ridicules zozos qui l’amuse tant chaque année. Dehors, Briollay respire la douceur angevine malgré un petit vent frisquet. Léo soupire et s’abandonne à sa couche moelleuse.

Son petit cerveau le transporte alors sur les bords de l’eau qu’il affectionne tant. Il s’y voit tantôt sur le kayak de Nadine au calme, tantôt sur le pont avant de l’embarcation de Jean-Pierre telle une figure de proue fendant les flots tumultueux.  

22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars

Minuit sonne à l’église du village. Est-ce le bruit des cloches, le sifflement du vent au dehors ou bien encore l’obsédant tic tac de la grande horloge sculptée à l’opinel dans un tronc de saule par le Seigneurs du fleuve et offerte en cadeau d’anniversaire à Jean-Pierre à l’occasion d’un de ses anniversaires ? Nul ne le saura jamais mais toujours est-il que tout s’emballe dans la tête du petit chien.  

Il voit des mains gantées de cuir s’apprêter à saisir une saucisse qui grille au barbecue ! Horreur, ces mains n’ont pas de propriétaire ! Elles semblent animées d’une vie propre !

Le corps de la petite bête tressaille … Le cauchemar va le réveiller quand soudain l’image de son maître vénéré s’impose à lui. Jean-Pierre s’avance, fier et sûr de lui. Il parlemente avec les créatures du Diable et obtient d’elles qu’elles renoncent à l’objet de leur convoitise.

Léo se calme enfin. Son souffle s’apaise. Il dort. 

22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars

Il voit des mains gantées de cuir s’apprêter à saisir une saucisse qui grille au barbecue ! Horreur, ces mains n’ont pas de propriétaire ! Elles semblent animées d’une vie propre !

Le corps de la petite bête tressaille … Le cauchemar va le réveiller quand soudain l’image de son maître vénéré s’impose à lui. Jean-Pierre s’avance, fier et sûr de lui. Il parlemente avec les créatures du Diable et obtient d’elles qu’elles renoncent à l’objet de leur convoitise.

Léo se calme enfin. Son souffle s’apaise. Il dort.

Le vagabondage nocturne du Sourissoh :

En larmes qu’il est le photographe ! Pas de sortie annuelle des Rats, ça ne passe pas ! Dire qu’il avait préparé ses 250 kg de matériel en vue d’une bonne nouvelle de dernière minute !

Alors que le bourg de Ste Marie s’endort paisiblement, notre Mulot trépigne. Bon, aux grands maux les grands remèdes : un litre de rouge et zou, au dodo !

L’effet de la drogue se fait tout de suite sentir : Monsieur se croit dans une soirée mondaine, entouré de jolies dames en chapeaux chics et de messieurs en nœuds papillons. Comme si c’était le style d’une soirée entre Rats ! Comme quoi, il faut savoir bien doser ses médicaments !

Et il y va le bougre : ça flashe, ça met en boîte, ça mitraille à tout va. Il est tout content de sa jolie galerie de portraits. 

22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars

Une image lui plaît particulièrement. C’est celle où il surprend l’expression de surprise qu’on lit sur le visage de cinq convives qui découvrent le menu de la soirée : pâté de RATgondin à la carte !

Doucement, les images s’estompent. Une vague de calme noie son cerveau surchauffé. Notre Sourissoh tombe dans les bras de Morphée

22ème route des rats, l'Erdre sauvage, en kayak bois, les 21 et  22 mars

Epilogue:

Et voilà ! On pourrait ainsi en écrire des pages !

Que dire du rêve de note sympathique violoniste Charles qui a imaginé, durant cette fameuse nuit, avoir découvert une combinaison néoprène très pratique qui se fermait par devant ! Alors qu’en fait … elle était comme les autres, il la mettait simplement à l’envers ?

Quoi penser de celui de Philippe qui, tel un très courageux plongeur de l’équipe Cousteau, a rêvé qu’il était mandaté par IFREMER pour mesurer à plusieurs reprises, le niveau de vase au fond de la rivière ?

Et le cauchemar de Jean-Marc qui, ayant perdu ses clefs de voiture, se voyait contraint de participer à un dîner de gala « en tenue d’otarie ». Ou pire, à ne pas dîner du tout ?

Faut-il enfin et surtout s’inquiéter de celui de Rataplume dont on se demande s’il a vraiment toute sa tête pour écrire des histoires pareilles ?

Toujours est-il que rêve ou réalité, Rates et Rats comptent bien se retrouver l’an prochain pour une 23 ème Route des Rats Toqués aussi joyeuse que déjantée !!!!!!!  

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 13:28
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Ecouflant 13, 14 septembre, expo et navigation en canoë, kayak, pirogue,  yole, aviron bois
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 20:59
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Vogalonga 40a, Venizia 8 giugno, en canoë et kayak bois
Partager cet article
Repost0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 20:00

St-Maixent l'Ecole :

Classe de pagayage consacrée aux règles et techniques de pagayage.

Salle de jeu : La Sèvre Niortaise

Direction de la classe : Francis

Adjointe à l'intendance, aux cours, à l'organisation et à tout le reste : Lise, femme de Francis.

Adjointe à l'adjointe en tout : Estelle, leur fille.

Complices : Robert

A l'ouverture de la classe, temps couvert, nous itou. Pas froid. Soleil genre ''Un coup j'te vois, un coup j'te vois pas !''

Et avant l'apéro pendant que chevronnés et arpets stimulent leurs pagaies de slaloms tordus, la Sèvre qui a vu moult et moult agités de la pagaie vouloir la dompter, nous snobe -une quinzaine de prouprouts de plus, vous pensez bien!- et taille son lit.

Amusé, le soleil a décidé de rester pour la journée et distrait par les circonvolutions des un(e)s et des autres, a oublié d'activer sa chaudière. Mais celle-ci réglée au minimum+ a tout de même montré un peu de chaleur à notre égard.

Et le soir, après la fermeture de la classe, ''La Potée ose'' jeu de mots gastronomique qui reste au rang des meilleurs tables des croisières V et C. Puis dodo dans la paille d'un club hippique.

Merci à Francis et lise ! Avec vous, on peut-être assuré d'une chose. Ce sera toujours une réussite et même les plus avertis ont encore appris.

Quant au dimanche, je n'en dirai rien, diesel poussif, j'ai rejoint mes pénates après le pti dèj. Je laisse le plaisir à un autre équipier de pagayer quelques mots. Qui seront pluvieux me semble t-il !

Christophe

St Maixent : 26 et 27 avril, en canoë et kayak boisSt Maixent : 26 et 27 avril, en canoë et kayak bois

Suite à ce perfectionnement, il fallait mettre en pratique ce que nous avions appris avant que notre mémoire vive ne s'évapore. La mise à l'eau au pont de Ruffigny, après ce premier barrage fut un peu humide mais nous étions équipés en conséquence. Cette partie de la Sèvre Niortaise doit être très belle sous le soleil, quelques beaux moulins et leur barrage et une verdure luxuriante en cette saison.

Enfin voici un pont providentiel ou nous mettre à l'abri de cette nuée de hallebardes qui n'en fini plus.

La ballade ayant été écourtée faute à la météo, nous arrivons sous le viaduc autoroutier nous isolant de la pluie et pouvons charger au sec. La randonnée se termine par un pique-nique chez nos hôtes autour de la grande table et près de la cheminée ou crépite un feu revigorant.

Yannick

St Maixent : 26 et 27 avril, en canoë et kayak boisSt Maixent : 26 et 27 avril, en canoë et kayak boisSt Maixent : 26 et 27 avril, en canoë et kayak bois
Partager cet article
Repost0
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 21:55

s

Les rats toqués au pays des gaulois,

Un grand merci à notre grand druide Alan'ix Dupont'huix, pour ses talents d'organisateur et de metteur en scène, et à vous tous, rates et rats pour vos talents d'actrices et d'acteurs,

bientôt sur le blog le manuscrit de cette aventure par Rat'àplume

les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
les rats toqués sur la Rance en kayak bois : les 22 et 23 mars
Partager cet article
Repost0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 20:42

en attendant un rat'port de cette sortie si ensoleillée et si humide

voici quelques photos de l'album en cours de réalisation


jrats toqué13 jls 146bwjrats toqué13 jls 66bwjrats toqué13 jls 92bw

 

 

 

rats-toques-13-12-11-10-09-08 rats-toques-13-

 

merci aux organisateurs,

 

  un mulot au pays des rats

Partager cet article
Repost0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 12:00

5w le Clin

Départ de Dissay au pied des jardins du château. Tous les bateaux sont à l'eau on attend le retour des navettes.

Francis est tout heureux d'essayer son nouveau canoë Peterboro.3w le Clin

 

Ons’arrête sur une petite gréve pour pique-niquer, il paraît que l'on est pas très loin de l’endroit supposé de la bataille de Poitiers en732.

 

A chaque barrages on s’arrête pour porter les bateaux il n'y a pas de pass e à canoës, et il y a cinq barrages dont certains2w-le-Clin.jpg

sont difficile à franchir.

 

Nous arrivons à un moulin, les propriétaires nous le font visiter, la roue est encore en état de marche il nous montre aussi un petit musée sur la coutellerie (cétait la spécialité de la région de Châtellerault)

 

On arrive à Cenon c'est la préparation pour la fête de demain « lesrégates 1900 »les premiers bateaux sont arrivés.

Et le soir un dîner est offert par la joyeuse équipe des Bateliers de la Vienne.

 

descente du Clin organisée par Michel et Chantal.

4bw le Clin

Partager cet article
Repost0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 21:49

Bienvenue dans l’enfert vert

  Nous quittons la nationale et, progressivement, la civilisation. La végétation est de plus en plus dense, la présence de l’eau omniprésente. Partout des mares, des fossés, des bayous au-dessus desquels doivent, même si nous ne les distinguons pas, tournoyer des nuées de moustiques agressifs. Une pancarte sommaire nous indique la direction de « Culỡn », principale bourgade du secteur, encore fréquentée par des touristes téméraires en mal d’aventure. Le village est coupé en deux par le « Rio Niortès ». Une noria de pirogues amarrées le long des berges permet le passage d’une rive à l’autre. Il existe bien un pont mais il est situé plus loin, à la sortie du patelin.

Passé « Culỡn », c’est la jungle ! Nous nous enfonçons dans une forêt luxuriante peuplée de cris d’oiseaux. La piste est sinueuse, elle suit les méandres du Rio. Encore quelques miles et le campement où l’on nous attend est en vue.venisevert12 jls 223bw

Quel dépaysement ! Il est à peine onze heures du matin et le soleil cogne déjà. Au moins quinze degrés Celsius ! Nous sommes accueillis par des membres de l’expédition arrivés la veille au soir. Leurs tentes sont installées au milieu d’une clairière. Des tables de bois, probablement taillées à la machette, trônent au milieu du campement. Nous faisons la connaissance de nos deux guides « Lisa et Francesco Bertrãn », deux autochtones, parfaitement à l’aise dans ce milieu hostile que constitue la « Venecia Verde ». La barbe hirsute, cigarillo aux lèvres, Francesco nous souhaite la bienvenue. Il s’exprime dans un français châtié et ne semble avoir aucune difficulté à manier la langue de Molière … ce qui ne laisse pas de nous étonner.

 

venisevert12 jls 14bwOnze heures quinze … Les derniers membres de l’équipe que nous attendions arrivent : le professeur Bruno, sommité mondiale dans le domaine de l’étude des chants d’oiseaux, accompagné de ses filles et de sa charmante épouse. On se regroupe pour déjeuner avant le départ dans les « conchas », sortes d’arroyos qui quadrillent le marais en tous sens, constituant ainsi un véritable labyrinthe. Le repas expédié, Georges, le chef de l’expédition amicalement surnommé pour l’occasion « El Presidente Jorge OICOvenisevert12 jls 24bw » nous rappelle le but de notre venue ici. Nous devons trouver des traces, des indices, voir e  même localiser l’animal mythique qui fréquente cet endroit : le « Ratupulami ». La tâche n’est pas aisée, la bestiole pourtant aperçue maintes fois, ne se laissant pas facilement approcher.

 

 

Treize heures … Tout le monde embarque. Canoës et kayak en bois glissent sous les frondaisons. Il faut être vigilant, le danger est partout. De longues lianes pleines d’épines pendent des branches qui nous surplombent. Nos guides nous ont prévenus : outre les piranhas, invisibles mais certainement présents qui pourraient bouffer le bout de nos pagaies, il faut aussi se méfier des émanations de méthane libéré par le frottement des avirons dans la vase du cours d’eau. venisevert12 jls 47bw

La moiteur nous enveloppe … au moins vingt degrés au compteur. Pourtant, vaillamment, chacun s’accroche. Le paysage est magnifique, un camaïeu de verts s’offre à nos yeux éblouis. Chaque participant a la sensation de vivre un moment unique. Pourtant, le regard rivé sur la poupe de l’embarcation qui nous précède, nous n’osons même venisevert12 jls 249bwpas imaginer ce qu’il adviendrait de nos pauvres carcasses si, d’aventure, nous nous perdions dans ces marais !

Ces espaces sauvages abritent une faune nombreuse, diverse et varié e. Julie, la fille aînée du professeur Bruno, est une spécialiste reconnue en matière de bovidés. Elle nous aide à identifier les différentes races rencontrées le long des « conchas ».

venisevert12 jls 35bCertains animaux sont très agressifs ! Il faut savoir adopter la bonne attitude lorsqu’on les rencontre. Sergio et Patricio, deux vieux baroudeurs de l’équipe, bien qu’intérieurement tendus à l’extrême, affichent un grand sourire destiné à calmer, pour l’un la férocité d’un volatile palmé, pour l’autre la menace du ragondin pelucheux dont la stratégie consiste à se laisser tomber sur le navigateur imprudent du haut des arbres qui surplombent les cours d’eau. Mais du « Ratupulami » … point de traces !

 

L’après-midi s’écoule doucement. Des rais de lumières, dans lesquels dansent les insectes du marais, trouent la sylve. Les embarcations fendent l’onde dans un bruissement feutré à peine perceptible. C’est magnifique !

 

venisevert12 jls 173bwBredouilles mais heureux, nous rejoignons le campement avant que la nuit tombe. Après une toilette sommaire, nous nous rendons tous au village proche où nous sommes accueillis dans ce que nous pensons être « la case commune ». C’est du moins la traduction que nous faisons du texte écrit en langage local sur une pancarte située au-dessus de la porte : « O bon manjahe ».   venisevert12 jls 175bwLà, notre petite troupe fait honneur aux mets du coin puis, en remerciement, entonne une série de chants qui subjuguent littéralement nos hôtes, même si de toute évidence, ils n’en comprennent pas toute la signification.

 

 

De retour à la base, chacun se prépare pour la nuit. Il faut reprendre des forces, demain les recherches continuent.

 

Dimanche treize mai. Le soleil perce gentiment la brume du petit matin. Les yeux encore englués de sommeil. j’écarte la toile de la tente qui nous a abrités pour la nuit et … stupéfaction !! … là, à cinq mètres devant moi, suspendu à une grosse branche, le nid du «  Ratupulami » !

 

venisevert12 jls 200wEn y regardant de plus près, je m’aperçois qu’il s’agit, en fait, du hamac high tech de notre compagnon Jean-Luc. Sa forme, on ne peut plus particulière (On parle du hamac, pas de Jean-Luc), m’a induit en erreur. L’engin, provenant du Canada, ressemble à une énorme chrysalide couleur kaki.

 

 

Pour l’heure, le papillon qu’elle contient ronfle comme un sapeur, le derrière au ras de la rosée. Une fois réveillé, notre ami nous fera l’article. Il nous racontera qu’il a commandé la chose à Vancouver. Cette information permettra à un petit plaisantin de déclarer qu’il s’agit donc d’un modèle « Vents Couverts », parce que le hamac en question est fermé et qu’on peut péter dedans ! Il ne rajoute pas, mais on sent qu’il y pense, qu’au locataire de l’endroit on pourra dire : «  Ah ben mon vieux Rat, tu pues l’ami ! ».

 

venisevert12 jls 214bw

Le petit déjeuner englouti, toute l’équipe part en convoi au port de «  La Garetta » pour une nouvelle journée de navigation à la recherche du fabuleux animal. Arrivés sur les lieux, nous sommes confrontés à une première difficulté … et une difficulté de taille : un saut de la rivière, d’une vingtaine de centimètres au moins, se trouve sur notre gauche. En pagayant comme des furieux, nous réussissons à ne pas nous faire entraîner dans les cataractes et nous dirigeons vers le petit port d’ « El Vanỡ ».

 

 

Après avoir emprunté tout un réseau de « conchas », nous nous retrouvons sur un cours d’eau plus large : « La Grande Rigola ».

Bientôt, un nouveau barrage se dresse à l’horizon. Le portage s’organise, les plus costauds transportent nos esquifs tandis que les autres, sur le qui-vive, surveillent les alentours. Le danger est grand ! Nos guides, Francesco et Lisa nous ont en effet mis en garde sur la possible présence dans le secteur, d’une tribu d’indiens farouches : « Los Pompieros ».

L’expédition poursuit sa route. Après un passage sous une passerelle, nous distinguons au loin le village d’ « El Vanỡ  » où nous comptons nous restaurer.

Sur un signe de Francesco, nous nous arrêtons net ! … Ils sont là ! …. Et en nombre avec ça !.... « Los Pompieros » !!!

Ils nous ont aperçus, impossible de reculer. Prudents, nous nous approchons pour débarquer. Ils sont une bonne trentaine, leur corps est couvert d’un tissu couleur bleu nuit, strié par endroits de bandes jaune fluo. Un couvre-chef à visière, coiffe la tête de certains d’entre eux. Aux pieds, ils portent de grossières galoches montantes en cuir noir. Nous cherchons en vain leurs pirogues. Apparemment ils sont venus là dans de gros chars, d’un rouge rutilant, stationnés non loin de là.

 

venisevert12 jls 289bw

Curieusement ils ne semblent pas hostiles. Il faut dire qu’ils semblent occupés à une cérémonie d’initiation. Nous en avons la preuve, lorsqu’après avoir poussé un long cri sauvage, ils balancent à l’eau un de leurs jeunes guerriers.

Un instant nous craignons le pire, mais souriant et ruisselant, il ressort du rio sous les encouragements et les sourires hilares de ses congénères.

Le plus téméraire d’entre nous, Grand Gourou Météo, s’approche alors de celui qui semble être le chef et parlemente un moment avec lui. Tout semble bien se passer et quelques instants plus tard, « Los Pompieros » disparaissent sous les frondaisons.

 

venisevert12 jls 297bwSoulagés, nous sortons nos victuailles et reprenons des forces. Un ami de nos guides nous fait passer une gourde remplie d’un alcool local : «  La Trus Pinetta » ; ça n’est pas mauvais du tout.

Les bonnes choses ayant une fin, toute la troupe repart. Les arroyos se succèdent. Dans la moiteur de la jungle, les visages suent à grosses gouttes et .. toujours pas la moindre trace de « Ratupulami » !

Nous nous retrouvons, une fois encore, sur le « Rio Niortès  » en direction de « Culỡn » où nous faisons une halte bienvenue après les émotions éprouvées quelques heures auparavant.

  venisevert12 jls 404bw

Puis c’est un dernier embarquement en direction de « La Garetta » où nous retrouvons nos véhicules. Un constat s’impose : nous n’avons pas trouvé la moindre trace du « Ratupulami », il faudra remonter une expédition l’année prochaine !

 

  le rat'à plume

 

marais-poitevin 2011 -12 marais-poitevin 2011 -12 à partir dela page 9 pour l'édition 2012

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 22:30

 

20 ème édition : joyeux anniversaire

krats toq12 jls 251bwkrats toq12 jls 113w

quelques photos en attendant le rat'port du greffier :

 

qui est chargé de le rédiger cette année ? krats toq12 jls 74bw

 

 

 

 

 

 

                                                                 le RAT'à plume,

 

 

 

Mars 2070, dans le hall d’entrée de la Ratiboicanotière *, la jeune journaliste observe d’un œil amusé le vénérable vieillard, toujours fringant, s’adresser à une charmante petite vieille, sagement assise dans un fauteuil Voltaire.

«  Alors, l’Impératrice … t’es prête pour l’émission de France Bleue ?

- Pas de problème, mon Ratabois, on est partis ! »

L’envoyée spéciale de la chaîne locale, venue à la rencontre des deux anciens réaliser une interview, n’en revient toujours pas. Ces deux-là, ainsi que tous les membres de leur bande d’ailleurs, ont largement dépassé la centaine et continuent à chanter, bâfrer, picoler et pagayer sur tous les cours d’eau du pays ! Comment cela se fait-il ? Aucun scientifique, aussi éminent soit-il, n’a jamais pu l’expliquer. Cela dit, ils sont là et bien là !

 

L’entretien a lieu en plein air, sur une petite plage de graviers attenante à la rivière qui borde la propriété. Alain DH, un autre vieux Rat, a déjà pris en main les membres de la régie de France Bleue. Le matériel technique, nécessaire au bon déroulement des opérations, a été installé. Comme il n’est pas loin de midi, d’autres résidents présents sur les lieux, ont allumé un feu de bois et empalé des saucisses sur des scions de noisetier fichés en terre, sous l’œil éberlué des techniciens. Côté météo, JPB le grand Gourou de la bande en la matière, a déclaré après avoir procédé à une séance d’incantations, qu’il n’y aurait aucun souci. On peut donc commencer.

------------------------------

 

Sur un signe de l’ingénieur du son, Eva Surlot, la présentatarice, prend la parole :

« Madame RG et monsieur RG, pour vos amis, si l’on m’a bien renseignée, vous êtes l’Impératrice Ratamuse et l’Empereur Ratabois. Si vous le permettez, j’userai donc de ces titres pour m’adresser à vous … Lors de la préparation de cette émission, vous m’avez déclaré vouloir raconter à nos auditeurs un épisode de votre vie si riche en aventures : la 20ème Route des Rats Toqués effectuée en mars 2012 dans les environs de Redon.

 

- Eh oui, c’est bien ça ma p’tite dame.

- Alors, nous vous écoutons ... Qui commence ? … Vous peut-être, madame l’Impératrice ?

- Pas de chichis entre nous, appelez-moi Ratamuse et prenez donc un coup de rouge, vous êtes pâle comme une hostie ! … Bon alors voilà : en ce samedi 24 mars 2012, on était une bonne quarantaine, voire plus, à se retrouver à Pont Miny au bord du canal de Nantes à Brest. Un magnifique soleil, une ambiance plus que chaleureuse, de belles embarcations en bois, bref tous les ingrédients réunis pour réussir une bonne journée quoi !krats toq12 jls 19bw

- Ouais, elle a raison … pis de quoi manger aussi… et de quoi boire, ajoute l’empereur 

- Un de nos GRO *, continue l’Impératrice, a rassemblé tout le monde, enfin presque, la tâche étant quasiment impossible, pour donner les consignes nécessaires au bon déroulement de la balade. Les participants ont ensuite embarqué et en avant toute !krats toq12 jls 49bw

 

 

La journaliste s’adresse alors à Ratabois :

«  Votre altesse, comment s’est passé ce début de parcours ?

- Bien ! … comme d’habitude … c'est-à-dire que suite à la consigne de naviguer groupés, la file s’étirait sur près d’un kilomètre, après vingt minutes à peine de navigation. Le Rat Toqué, mademoiselle, est un animal difficile à domestiquer !

krats toq12 jls 56bwEnfin, il a bien fallu se regrouper à un moment donné pour voir si on n’avait perdu personne. Après ça, on est repartis.

krats toq12 jls 75bw

- Impératrice Ratamuse s’il vous plaît, reprend Eva, j’ai entendu dire qu’au bonheur de la navigation vous ajoutiez celui de la bonne chère. Parlez-nous de ces fameux arbres à saucisses que vous dressez en milieu de journée lors de vos joyeuses escapades.

- Ratamuse, mam’selle, ça suffira … pas d’impératrice entre nous…Bon, j’allais justement vous parler de ça. L’heure du pique-nique est arrivée. Alain DH, l’un de nos organisRATeurs, a eu mille misères à convaincre un tas de fainéants de se rendre sur le lieu des agapes qui, pourtant, se situait à une centaine de mètres à peine du lieu de débarquement.

krats toq12 jls 87bw A la fin des fins, il a réussi et tout le monde a cassé la croûte de bonne humeur sous un soleil généreux. Pour l’arbre à saucisses, ben y’a qu’à regarder autour de vous, les copains sont en train d’en dresser un ! »krats toq12 jls 115w

 

 

 

 

 

 

 

Ratabois qui s’était éloigné de quelques pas revient et prend la parole :

« Pis après le p’tit roupillon d’usage, ma p’tite dame, on est repartis comme en quatorze. Pas grand-chose à dire sinon que le parcours était pépère. L’Isac, c’est pas le Colorado ! En milieu d’après-midi, on a emmanché la Vilaine. Notre copain Peupeu a déclaré qu’à défaut, valait mieux ça que d’emmancher la Rance. Quel poète çui-ci !

Notre joyeuse bande a passé la petite ville de Rieux et dans ce coin-là, j’ai fait débarquer une partie des copains pour leur montrer qu’on était, à cet endroit, au point de jonction de trois départements. On m’a dit qu’on n’avait pas trop le temps, mais j’ai la tête dure, gast ! » 

Suite aux deux verres de gros rouge qu’elle venait d’écluser, Ratamuse s’essuya la moustache d’un revers de manche et prit la suite :

« Eh pis, bon, on a rejoint le canal de Nantes à Brest à l’écluse du Bellion et on est revenus à notre point de départ. La boucle était bouclée. Tout le monde a débarqué, et après une dégustation de cidre organisée par l’Empereur, chacun s’est rendu sur son lieu d’hébergement, rendez-vous étant pris à dix-neuf heures sur le lieu du dîner.

- Et c’est là, si mes sources sont exactes, qu’on vous a sacrée Impératrice Ratamuse, la coupa la journaliste.

krats toq12 jls 210bw

 

- M’en parlez pas ! Quel coup ! Enfin, ça m’a bien fait plaisir et, de temps en temps, quand j’ai pas trop le moral, je regarde avec émotion le bikini en bouchons de liège et flotteurs de canne à pêche ainsi que le discret porte-clefs en bois massif représentant un Rat, que les potes m’ont offerts.

 

- Pour la vingtième, fallait bien marquer le coup, reprend Ratabois. On a aussi chanté, déclamé de la prose, organisé un quizz, affiché un historique de la route des Rats. Bref, on s’est bien marré. Une seule ombre au tableau : l’absence de nos Rats savoyards et celle de notre vétéran Jean-Claude et de Jeanne, son épouse. Bon, voilà … pis après, ben, on est allés se coucher. »

 

 

Petite pose dans l’interview. Eva Surlot a déballé la pommade de steak en tube qu’elle a apporté pour son déjeuner et le sachet de vin lyophilisé en poudre qui lui mouillera la meule. Rouge de colère, l’Empereur se rue sur elle, lui arrache des mains ce qu’il nomme une nourriture de Barbare et balance le tout au feu.

«  Pas de ça ici ma p’tite ! Tu vas m’faire de plaisir de manger et de boire poliment ! Non mais des fois ! »

Et d’attraper aussi sec une bonne grosse saucisse au muscadet qui grésillait sur les braises ainsi qu’un gros quart de rouge qui titre allègrement ses treize degrés cinq.

 

«  Et on discute pas, on mange tout, ajoute-t-il. Bon, pis c’est pas tout ça, on continue l’histoire pasqu’on n’est pas couchés sinon !

Alors, le dimanche arrive, les copines et copains, après avoir petitdéjeuné, se retrouvent à l’écluse du Bellion. Là, on assiste aux exploits d’un Raton qui participe à la sortie pour la première fois. Il nous régale en se foutant à la patouille deux fois de suite. La première en voulant descendre, en kayak s’il vous plaît, la raide pente herbeuse qui domine la rivière ; la seconde en jouant à une sorte de ball-trap aquatique , jeu consistant à cogner avec sa pagaie un ballon lancé par un comparse. Si on crie « poule ! » c’est un petit plus !!

krats toq12 jls 262bw

 

krats toq12 jls 296bw

La bête à peu près sèche, on part sur le canal. Ce dernier est rectiligne

krats toq12 jls 393w

et longe la voie ferrée, c’est un peu monotone mais on trompe le temps en plaisantant. On croise des vestiges de la seconde guerre mondiale, des barges en mé

 

tal riveté, alignées s ur les berges comme des sardines et recouvertes par la végétation.

 

 
On atteint St Nicolas de Redon puis, virage à gauche toute vers le centre de Redon tout proche où les Rats débarquent.

 

Bon, j’ai la dalle en pente, continue, toi, Ratamuse.

« OK Boss, répond l’intéressée… Alors, voilà, on s’installe dans la cour de la base canoë- kayak, on sort les victuailles, on fait le feu et roulez …

- Et c’est là, m’a-t-on dit, la coupe Eva, que vous avez fait votre fameux numéro de strip-tease ?

- Vous en savez des choses ! Eh ben oui, je me suis mise en maillot et, par-dessus, j’ai enfilé mon costume d’Impératrice, affolant ainsi tous les mâles dans un rayon de trois kilomètres ! Ah là là quel souvenir, j’étais jeune à l’époque !

 

 

- Scusez-moi, intervient la journaliste un peu euphorique, pourrai-je avoir petit bout du lard que je vois là avec un autre petit coup à boire pour faire passer !

- Et comment donc, mon p’tit lapin, répond Ratabois, j’vois qu’t’apprends vite, ça fait plaisir !

Bon, c’est moi qui conclus. Alors après la prestation de Ratamuse, on rembarque et on suit la Vilaine sous un soleil à tout péter. A hauteur du marais de Robeaux, en amont de Rieux, on est étonnés. Sur des centaines de mètres, y’a un monde fou qui, le dos tourné à la rivière, scrute les prairies environnantes.

On est trois curieux à débarquer pour savoir de quoi il retourne. Des gens nous disent qu’une chasse à courre au lièvre, sans mise à mor,t a lieu. Ce qu’ils regardent avec tant d’intérêt, ce sont les daims, biches et autres bestiaux des bois qui galopent à fond de train, débusqués par les chasseurs.

Après, ben, on n’est pas loin de la fin. On retrouve notre point de départ, l’écluse du Bellion. Après les adieux d’usage, chacun rentre dans sa chacunière.

- Eh bien, vos Altesses, je vous remercie du fond du cœur , d’avoir conté à nos auditeurs ce bel épisode de votre vie. Beaucoup de nos jeunes auditeurs vont en rêver. Je pense notamment aux usagers qui roulent actuellement sur l’autoroute à trente-deux voies qu’est devenue la Vilaine ! »

 

 

Eva Surlot, coupe son micro, attaque son cinquième gorgeon de Morgon et, bien éméchée, demande à goûter l’étrange chose noirâtre qu’un des vieux Rats vient de sortir de la cendre : un camembert au lait cru sorti tout droit de l’atelier fromage de la Ratiboicanotière.

Un peu plus tard, la journaliste, complètement pétée et vêtue uniquement du string en flotteurs et du soutif en bouchons de Ratamuse, danse comme une diablesse autour du feu, encouragée par les applaudissements frénétiques des techniciens, bien allumés eux aussi, sous l’œil amusé des vieux Ratokés.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

* Note à l’intention des jeunes branleuses et branleurs nées après 2050 :

Ratiboicanotière, maison de retraite de l’association OICO, fondée par le groupe de kayakistes de cette association, les Rats Toqués (ou Ratokés). A l’origine, cet établissement devait s’appeler la Ratiboisière, mais suite à un rapprochement amical, jamais démenti, au fil du temps avec Voile et Canotage d’Anjou, autre association de la région, il prit le nom que nous lui connaissons actuellement.

* GRO : Grand Rat Organisateur

 

En annexe, quelques clichés, fournis en souvenir à Eva Surlot, par le Couple Impérial.

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Voile et Canotage
  • : L’association Voile et Canotage d'Anjou a pour objet de promouvoir les bateaux traditionnels voile avirons en bois, ou de conception classique, les canoës et kayaks bois, pour découvrir les rivières et plan d'eau de nos régions. De regrouper et créer un lien entre les amateurs et les propriétaires de canots traditionnels. D’organiser ou de coopérer à l’organisation de manifestations.
  • Contact

SORTIES

Ami(e) voileux, canoéïste, kayakiste,

vous souhaitez proposer une sortie dans votre région

 ou vous avez participé à une randonnée, et vous souhaitez publier un article avec photos

laissez vos coordonnées dans contact,

 

Un grand merci à celles, et ceux qui font vivre le blog en rédigeant des articles
et en envoyant des photos
 

 

Rechercher

Construire son kayak en bois

Vous désirez construire un kayak de vos propres mains, un kayak en bois à bouchains, à partir d'un plan ou d'un kit, du Léo de 4,00m au kayak de mer Téo de 5,20m, visitez le site de Pierre : https://ohmyboat.com/blog/

Construction - Rénovation

Vous avez construit ou rénover un bateau bois, un canoë ou un kayak, partagez votre expérience, transmettez votre savoir faire, via un texte, des photos, ou un lien, n'hésitez pas à me contacter.

Nous sommes nombreux à chercher des conseils, pour construire, entretenir, rénover nos embarcations

bateau bois à vendre

Vous souhaitez vendre un bateau bois, ou le donner pour une rénovation, vous pouvez m'envoyer une annonce à mettre en ligne via le formulaire de contact